Une IDE (idée) de nuit pour trois EHPAD

Une IDE (idée) de nuit pour trois EHPAD

Depuis presque 5 ans (avril 2013), la résidence (EHPAD) Docteurs Gaston et Paule Simon de Montfermeil (93) participe à une expérimentation en proposant la présence d’un IDE (infirmier(e) diplômé d’Etat) la nuit. Ce dispositif entièrement financé par l’ARS Ile-de-France est piloté par  l’hôpital de Montfermeil (GHI Le Raincy-Montfermeil) en tant qu’établissement pivot.

Qu’est-ce qu’un établissement pivot ?

C’est un établissement de santé (Hôpital…) choisi par l’ARS pour mettre à disposition des EHPAD d’un même territoire et participant à l’expérimentation, un Infirmier(e) diplômé (e) d’Etat (IDE de nuit). L’IDE de nuit est embauché(e) par l’hôpital. Ses horaires de travail sont 20h30-06h30 soit 10h.


Les objectifs de ce dispositif sont multiples :

  • Assurer une continuité de prise en soins infirmiers sur les EHPAD afin de limiter les hospitalisations injustifiées et favoriser la prise en charge des personnes en fin de vie
  • Prendre en charge les urgences sur les EHPAD afin d’éviter un passage aux urgences dans la nuit
  • Assurer la formation des aides-soignantes (AS) de nuit des EHPAD

 

Témoignage d’Aurélie TAVARES-ESTRELA

Directrice de la résidence Docteurs Gaston et Paule Simon à Montfermeil (93), établissement accueillant le dispositif

Quels sont les enjeux de ce projet ?

« Ce dispositif se révèle intéressant à plusieurs niveaux. Tout d’abord, il permet d’améliorer la qualité de prise en charge des personnes âgées en fin de vie ou en cas d’urgence en leur permettant d’éviter un passage aux urgences. Ensuite, il permet d’optimiser le parcours de santé du résident en diminuant le recours à l’hospitalisation et parallèlement de réaliser des économies au niveau de la sécurité sociale en réduisant le nombre d’hospitalisation évitables. Plusieurs établissements participent depuis 2013 à ce projet. Le groupement hospitalier intercommunal (GHI) Le Raincy-Montfermeil, établissement pivot, ainsi que les 3 EHPAD de la filière engagée depuis le lancement du projet – la résidence Emile Gérard à Livry Gargan, la résidence Drs Gaston et Paule Simon de Montfermeil et la résidence les Ormes de Montfermeil. »

 

aide

Comment ce projet a-t-il été accueilli par votre équipe ?

« L’équipe a plutôt bien accueilli ce projet, d’une part parce que cela nous a permis d’ouvrir l’établissement sur l’extérieur et d’intégrer activement la résidence dans la filière gériatrique Sud Est 93. C’est gratifiant de voir que les effets de ce projet sont bénéfiques. L’intérêt de ce projet est d’accompagner l’équipe de nuit face à une situation d’urgence. L'IDE définit alors si une hospitalisation est nécessaire ou pas, s’il faut activer un protocole médical. Sa présence permet notamment de mieux suivre le résident.  En cas d’urgence, le personnel soignant de nuit présent au sein de chaque établissement à la possibilité d’appeler l’IDE de nuit (si celui- ci n’est pas encore passé sur la résidence). L’IDE transmet ses conseils d'accompagnement aux agents de nuit en cas d’impossibilité d’intervenir immédiatement (ou prend les décisions si celui-ci se trouve sur l’établissement). Il peut appeler le SAMU en fonction de la gravité de la situation du résident. Enfin, en cas d’hospitalisation, celui-ci rédige un mail au chef de service Gériatrie de l’hôpital et au cadre de pôle de l’hôpital. C’est rassurant non seulement pour l’équipe de l’établissement, les familles des résidents mais aussi pour les familles qui recherchent un établissement. Savoir qu’il y a quelqu’un la nuit qui veille et qui peut à tout instant faire ce qu’il faut en cas de problème est un argument solide dans la commercialisation de l’établissement ». 

 

Une première phase concluante et une extension du projet à venir.

Après cette première phase d’expérimentation, le dispositif va être déployé à d’autres établissements de Seine Saint-Denis dont les 2 résidences ARPAVIE des Pavillons-sous-Bois (les résidences Victor Hugo et les Clairières), la résidence La Cerisaie à Gagny, la résidence Chantereine à Coubron.

Même si le démarrage de cette deuxième phase du projet n’a pas encore été formellement programmée, l’ARS, financeur exclusif de ce dispositif a validé le déploiement de ce projet à d’autres établissements en ajoutant la présence d’un IDE de nuit supplémentaire.  

Deux groupes distincts de résidences bénéficieront ainsi de la présence d’un IDE :

Groupe 1 composé de 401 lits :

  •   La résidence Emile Gérard à Livry-Gargan
  •   La résidence Les Clairières à Pavillons-sous-Bois
  •   La résidence Victor Hugo à Pavillons-sous-Bois

Groupe 2 composé de 329 lits :

  • La résidence Les Ormes à Montfermeil
  • La Résidence des Docteurs Gaston et Paule Simon à Montfermeil
  • La résidence Chantereine à Coubron
  • La résidence La Cerisaie à Gagny

 

L’IDE en lien avec les équipes et l’ARS

L’IDE exerce une activité de formation auprès des équipes de nuit et un suivi d’activité auprès de l’ARS. Il forme les équipes de nuit des différents EHPAD à la conduite à tenir en situation d’urgence (ARS IDF). Il renseigne les tableaux de suivi des actions en formations et les tableaux d’activité via le site de l’ARS.

L’IDE n’est pas un électron libre. Tous les 2 mois les directeurs d’EHPAD, les médecins coordonnateurs, les IDEC, les médecins référents de la filière gériatrique du sud-est de la Seine Saint Denis se réunissent pour échanger sur d’éventuelles problématiques.

Besoin d’informations ? Appelez la résidence au

01 41 09 43 43

Vous avez besoin d'en savoir plus sur notre résidence ?

Contactez-nous